dimanche 28 mars 2010

Un autre regard.

Photo Le Figaro. Auteur : Diptendu Dutta/AFP.
Click sur la photo pour l´agrandir.

J´ai toujours admiré les femmes indiennes, leur élégance, ces couleurs vives qui donnent un autre sens à la vie de tous les jours. Regardez ces deux femmes humbles certainement, qui viennent de s´arrêter de travailler pour bavarder un peu.

vendredi 26 mars 2010

mercredi 24 mars 2010

Une pause.


Photo Alba.
Avoir enfin la possiblité de flâner, de rêver, d´écouter... et puis nous verrons...

samedi 20 mars 2010

J´arrive au Musée du Prado... Madrid

(...) pour voir le tableau The Daughters of Edward Darley Boit de John Singer Sargent. 1882
Le tableau a été publié dans le billet antérieur, mardi 16 mars 2010.
J´ai choisi une heure prudente afin de trouver le moins de public possible.
J´arrive dans la galerie.
Surprise, le tableau est exposé au milieu de la galerie sur un panneau.
Les Ménines de Velázquez se trouve à sa gauche sur le mur.
En m´approchant du tableau, j´étais de plus en plus émerveillée.
Ce qui m´a le plus frappé c´est la lumière qui se dégage du tableau qui vient de la gauche et le Blanc des tabliers des enfants.
Voilà ma première impression.
Naturellement, rien à voir avec l´image du tableau que j´avais vu sur Internet.
Je dois vous dire que j´ai tout de suite pensé à Sorolla (lumière et blanc des tabliers).
Comme je suis curieuse et j´aime bien parler. Je me suis approchée d´un jeune homme portant une carte du Musée du Prado, ce n´était pas un surveillant habituel , mais un licencié en histoire de l´art qui vient occasionnellement surveiller les expositions temporaires.
J´ai donc parlé avec lui. Il m´a confirmé l´influence de Sorolla.
En effet Sargent et Sorolla se sont connus aux Etats Unis quand Sorolla a peint ses tableaux pour l´American Institute of New York.
A la mort de Sargent, Sorolla hérita de la clientèle américaine de Sargent pour réaliser des portraits.
Sargent et Sorrolla étaient comme vous le savez de magnifiques portraitistes.
Voilà, j´avais oublié Velázquez.
Non, il faut reconnaître aussi l´influence des Ménines de Velázquez, la lumière qui pénètre dans le premier plan du tableau, pour Velázquez elle rentre par la droite, pour Sargent par la gauche, la scène familiale naturellement moins protocolaire, le miroir qui se trouve sur la droite du tableau et reflète la lumière de la fenêtre.
Espace lumière au premier plan comme Velázquez puis oscurité en arrière plan.
Durant son séjour à Madrid, Sargent copia 11 tableaux de Velázquez, entre autres les Ménines.

mardi 16 mars 2010

Le tableau invité au Musée du Prado, confronté avec les célèbres Ménines de Velázquez.

John Singer Sargent. The Daughters of Edward Darley Boit. 1882

Museum of Fine arts. Boston


La obra invitada (le tableau invité) ce mois-ci par le Musée du Prado, The Daughters of Edward Darley Boit sera confronté avec les célèbres Ménines de Velázquez.

Exposition du 16 mars au 30 mai 2010.

Quand Sargent exposa ce tableau, il avait 27 ans, un critique américain écrivit : "Velázquez est ressuscité."


lundi 15 mars 2010

Je viens de le terminer.

En 1938, Albert Camus abandonne son 1 er roman "La mort heureuse" pour commencer à rédiger "L´étranger".
Je vous dirai tout simplement que l´écriture de ce livre m´a bouleversée. Pas plus, je vous laisse le lire. Mais j´aimerai bien ensuite connaître votre opinion. A bientôt donc pour nos commentaires.

dimanche 14 mars 2010

Concert des 40.000 bougies à Pedraza de la Sierra. Segovia. España. 4 ème partie.







Sur la Plaza Mayor, Concert chaque été, début juillet.
Photos gentiment cédées par Chema : www.descubrepedraza.com
Concert Juillet 2009.
The Scholars Baroque Ensemble : H. Purcell, "Pequeña Suite", G. F. Haendel : "Dixit Dominus"... et les solistes de la Philarmonische Geigen Berlin : Mendelssohn, Dvorak...
Inoubliable.
Ciel bleu de Castille.

samedi 13 mars 2010

Pedraza de la Sierra. Segovia. España. 3 ème partie


Photos Alba.


Magnifique vue du village depuis le château avec la Sierra enneigée comme fond.
Et cette charmant église romane.
Ce site ne s´oublie pas.

"Bienvenue à la Villa de Pedraza de la Sierra", où caquettent les cigognes. (2 ème partie).


















Photos Alba.






mercredi 10 mars 2010

Un des villages médiévaux le mieux conservé d´Espagne (1 ère partie).

Pedraza de la Sierra, province de Segovia.
Photo Alba.

Pedraza de la Sierra, à 1 heure de Madrid, village de Castille d´origine médiéval, forteresse qui conserve une muraille magnifique.
Une destination à ne pas perdre lors d´un voyage en Castille, en vous promenant, vous ressentirez ce petit quelque chose qui nous attire et indéniablement vous emporte tant de siècles en arrière.
Vous admirerez sa situation, dominant la Sierra madrilène recouverte de neige en hiver.
Furent retrouvés des pots en terre servant de niches funéraires prouvant que ce village existait 400 ans avant Jésus-Christ.
Maisons avec blasons appartenant à la petite noblesse castillanne ornent le village.

Ce village était abandonné et vers les années 1957-60, un architecte d´intérieur, Paco Muñoz, très connu en Espagne le découvrit, commença à restaurer plusieurs maisons, créa la fabrique artisanale d´Etains de Pedraza, reconnue dans le monde entier.
Lieu du tournage du film "les Cloches de Minuit" dirigé par Orson Welles et les acteurs Keith Baxter, John Gielgud, Jeanne Moreau... en 1965.
Ce film condense plusieurs oeuvres de Shakespeare (Richard II, les Commères de Windsor).

mardi 9 mars 2010

N´oublions pas Jacques Puisais. Docteur en sciences. Il fut Directeur du laboratoire départemental d´analyses de Chinon. Il fondera l´Institut du Goût en 1976.

Photo Alba

Fromage de chèvre de Sainte-Maure, noix, bon pain.

Extrait de l´article du Figaro Oct 2009.

Jacques Puisais :
"Apprendre à déguster pour mieux goûter les instants de la vie."
"Avaler sans goûter n´est que ruine du palais."

Un verre de vin :
"De l´eau végétale initiée par le ferment."
"Le vin doit avoir la gueule de l´endroit où il est né et les tripes du bonhomme qui l´a fait."
"Il faut avoir du respect pour la carotte que tu manges et pour celui qui l´a produite dit-il à ces enfants à son passage dans leur classe.
Ses conseils aux industriels :
"Si vous avez des consommateurs nuls, vous n´aurez pas de respect pour ce que vous produisez."
Les consommateurs nuls se préparent très tôt. D´où cet intérêt pour l´éducation du Goût.
"Tu es ce que tu manges, dit-il et comment l´enfant démarre sa journée par des céréales pleines de sucre et d´arômes artificiels pourrait-il penser le monde avec justess ?"

Création en 1976 de l´Institut français du Goût dont il est le Président.
"Le sensoriel est tellement exclu de l´école, déplore-t-il alors que jusqu´à 6 ans, le développement des enfants passe essentiellement par la sensorialité.
L´intelligence se construit d´abord par les cinq sens."
La méthode en 10 leçons est résumée dans un livre :"Le goût chez l´enfant, l´apprentissage en famille" Flammarion.

Je me rappelle du bon poulet du dimanche chez Grand-Mère avec les petits pois extraordinaires du jardin, les framboises et les fraises que l´on cueillait avec grand plaisir etc... ce goût nous est resté présent. Oui, nous avons une mémoire du goût et la chance d´avoir pu savourer ces produits.

Jacques Puisais, vieux sage de 82 ans, inventeur d´une méthode d´apprentissage sensoriel pour les enfants, philosophe du goût, Docteur ès Sciences, il s´installe à Chinon en 1959 pour diriger le laboratoire d´analyses et de recherches de Touraine et fait sienne la ville de Rabelais autant que sa philosophie.
Des années à analyser la terre et l´eau autour de la centrale Nucléaire, à visiter les vignerons, les paysans, à croiser des mondes qui ne se rencontrent paas.
Car Jacques Puisais aime la France pour ses paysages et ses lumières.
Avec sa méthode, Jacques Puisais a fondé les classes du Goût en formant les enseignants de CM1et CM2. Il les envoie en stage chez des charcutiers, les sensibilise au boire et au manger.
Faire une tarte aux pommes à ses petits-enfants leur apporte plus que de l´acheter toute faite.

A la maison la tarte aux pommes de Maman était toujours présente à chaque occasion.
Sur ma table aussi.
Elle est si bonne notre tarte aux pommes.

lundi 8 mars 2010

"Je dois au Beaujolais ce que je suis, dit Bernard Pivot."

Intéressant ce livre trouvé dans une Brocante.
Revenons à cette phrase : "Je dois au Beaujolais ce que je suis "dit-il dans un article "Revue Détours en France" Nov 2009.

En voici un extrait :
Qui l´a surnommé le Roi Lire ?
L´étiquette beaujolaise, c´est la seule que Bernard Pivot accepte de se voir coller.
Il nous mentionne en parlant du Beaujolais :
"La campagne française dans toute sa diversité, avec son terroir, ses traditions, ses collines, ses forêts qui culminent sur les montagnes, ses vallées encaissées, ses rivières... Ici la ligne droite n´existe pas. c´est un paysage féminin, tout en courbes.
Quand l´automne vient roussir le bas beaujolais, c´est magnifique. Hélas ¡ les gens foncent sur l´autoroute et ne s´arrêtent pas.
"Les gens du Beaujolais sont de bons vivants qui aiment rire, boire, manger, parler, voyager, faire la fête. Il existe une sensualité, un épicurisme qui sont inhérents aux régions viticoles.
"Je dois au Beaujolais ce que je suis, dit-il".
"Mon goût de la conversation, je l´ai pris dans les caves où l´on bavarde pendant des heures en goûtant aux vins. Pas en érudit de la pipette, mais avec gourmandise, avec la jouissance du moment passé entre copains. je suis le fruit de cette sensibilité et de cette bonne humeur beaujolaise, mais si j´ai aussi acquis une réserve et une certaine méfiance lyonnaises."

vendredi 5 mars 2010

Jardines del Real Palacio de El Escorial.

Auteur Constantinos Fragkos: Creative commons. Libre.

Austérité, sérénité dans les jardins.


Real Palacio Monasterio de El Escorial

Fresque de la Biblioteca. Salomon y la Reina de Saba. Pellegrino Tibaldi. 1586.

Coupole de la Basílica del Monasterio.

Galeria de las batallas.
Auteur Konstantinos Fragkos Creative Commons. Libre

Une des salles capitulaires.


Fresques dans l´escalier principal.
Auteur : Konstantinos Fragkos. Creative commons. Libre.
Dans la Pinacothèque, tableaux de l´école flamande, vénitienne, italienne, espagnole, siècle XV ème, XVI ème, XVII ème, oeuvres de Pieter Coecke, Bosch, célèbre crucifixion de Pieter van der Weyden, adoration des bergers de Tintoret, le martyr de Tiziano.
Ses oeuvres voyagent, certaines sont au Musée du Prado.

mardi 2 mars 2010

Un de mes lieux de promenade favori.


Real Palacio Monasterio del Escorial. 1584.
Commandé par le roi Felipe II, fils de Charles-Quint.
Sujet d´un prochain billet.

Real Palacio Monasterio del El Escorial.


Real Palacio Monasterio de El Escorial. 1584. Lieu de prière et de travail.
Photo Alba. Click pour l´agrandir.

Palacio Monasterio de l´Ordre des Augustins, Panthéon des rois d´Espagne, situé à 50 km de Madrid.
L´ensemble se compose d´un Palacio, Monasterio, Basilique, Panthéon, Bibliothèque, Colegio.
Sa construction fut décidée par le roi d´Espagne, Felipe II (1527-1598), fils de Charles-Quint en commémoration de sa victoire de Saint-Quentin sur les troupes d´Henri II, roi de France en 1557, pour l´expiation du massacre des civils réfugiés commis par les troupes de Felipe II dans l ´église Saint-Laurent et pour élever un lieu de sépulture à ses parents Charles-Quint et son épouse Isabelle du Portugal.
Sanctuaire érigé aussi à la gloire de la Contre Réforme, possède quelques 7500 reliques. (wikipedia)
La bibliothèque est dotée de 3500 volumes et des archives de l´époque des Conquistadores de América.
Le Palacio est formé de pièces étroites décorées avec austérité, lieu de résidence occasionnel de ce roi Felipe II, il vivait aussi au Palacio de El Alcazar de Madrid, au Palacio del Pardo (près de Madrid)et au palacio d´Aranjuez.
Peinture flamande, vénitienne, italienne dans les grandes salles.
Abrite aussi le Real Colegio Alfonso XII, dirigé par les moines Augustins qui existe toujours.
Le Palacio Monasterio est entouré de jardins.