samedi 11 février 2012

Berthe Morisot Museo Thyssen-Bornemisza. Madrid. Quelques pas au parc du Retiro.


 Berthe Morisot.  Julie Manet.

Je viens de visiter l´expositon de Berthe Morisot au Museo Thyssen-Bornemisza. Madrid.
Je n´avais jamais vu de tableaux d´elle, je dois vous dire que je suis sortie enchantée. Quelle lueur, quelle trace elle nous a laissée. Passionnée par ces verts clairs, quelle maîtrise de la couleur et du trait.
Digne arrière petite-fille de Fragonard.
Se mariera avec Eugène Manet, frère d´Edouard Manet.
« Les formes sont toujours vagues dans les tableaux de Mme Berthe Morisot, mais une vie étrange les anime. L’artiste a trouvé le moyen de fixer les chatoiements, Les lueurs produites sur les choses et l’air qui les enveloppe… le rose, le vert pâle, la lumière vaguement dorée, chantent avec une harmonie inexprimable. Nul ne représente l’impressionnisme avec un talent plus raffiné, avec plus d’autorité que Mme Morisot. »
— Gustave Geoffroy, « L’exposition des artistes indépendants », in La Justice, 19 avril 1881

 Gustave Geoffroy exprime parfaitement ce que je ressens.





Berthe Morisot. Fillette.




Berthe Morisot. Le cerisier.




Photo. Berthe Morisot.




Berthe Morisot. Etendre le linge. 1875





Berthe Morisot. Bergère





Berthe Morisot. Eugène Manet (son mari). Isle of Wight.




Photo Musée Marmottan.

Le Musée Marmottan, bel écrin qui hérita les oeuvres de Berthe Morisot.


Photo Alba

En sortant du Museo Thyssen.Bornemisza, j´aime aller me promener dans le parc du Retiro




Photo Alba

Parade,.




Photo Alba




Photo Alba





Edouard Manet. Berthe Morisot

26 commentaires:

  1. Merci Alba, le catalogue doit être très intéressant. Je te prends la photo du linge étendu...prochain thème avec mes petits élèves "jour de lessive".
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais naturellement Evelyne

      Supprimer
    2. Bonjour Evelyne,
      Au cas où cela vous intéresserait, je me permets de vous indiquer un de mes anciens billets. En plus de quelques autres tableaux sur le thème de la lessive, vous y trouverez le poème de Lucienne Desnoues "Grandes Lessives".
      Amicalement
      Tilia

      Supprimer
  2. J'aurais envie de sauter dans un avion, si je pouvais, pour retrouver cette superbe exposition ! Merci pour ce magnifique billet !
    Bon dimanche Alba

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Alba

    "Le cerisier" m'évoque de ces souvenirs de cueillette mémorable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet Miss, moi aussi je garde de bons souvenirs de cueillette chez moi en Touraine.

      Supprimer
  4. Une belle expo manifestement, j'ai eu la chance de voir pas mal des oeuvre de Morisot à Martigny en Suisse à la Fondation Giannada un beau souvenir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des couleurs si fraîches dans sa peinture.

      Supprimer
  5. Une de ces journées comme je les aime
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Alba, je partage tes goûts : j'adore la touche légère et fluide de Berthe Morisot. Il y a une grande partie de ses oeuvres à Marmottan (qui est un délicieux musée. J'avais vu aussi une belle grande exposition qui lui était consacrée au Musée de Lodève (34).
    Je te souhaite une bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  7. Quelle grâce et subtilité dans ses tableaux et je ne savais pas qu'elle était l'arrière petite fille de Fragonard Elle honore son ancêtre

    RépondreSupprimer
  8. Réponses
    1. Encore de belles choses, ce fut certainement un bon dimanche. Douce journée Alba. brigitte

      Supprimer
  9. j'ai vu ces tableaux à martigny, à la fondation gianadda...et je suis de ton avis!.. l'ile de wight.. est époustouflant,à voir en vrai.. malgré la qualité de tes photos..bonne semaine alba

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui à voir en vrai comme tu le notes Elfi

      Supprimer
  10. Quel bonheur! Merci Alba pour ce sublime billet!
    Un petit jeu t'attend chez moi seulement si cela te fait plaisir d'y participer.
    Bisous et très belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impossible, voyage prévu.

      Merci Kenza de penser à moi.

      Supprimer
  11. Quel beau billet, Alba ! Merci pour le reportage sur cette merveilleuse exposition et la promenade dans le parc (dont l'allée parait enneigée mais bien sûr, ce doit être une halluciantion !)
    Comme je me souvenais avoir indiqué le musée d'origine du tableau d'étendage de la lessive de Berthe Morisot dans mon billet de l'an passé, je suis retournée cliquer sur le lien et j'ai trouvé ce que je n'avais pas remarqué avant : la page avec tous les tableaux et dessins de Berthe Morisot exposés à la National Gallery of Art de Washington. Je pense que cela devrait te plaire. J'y ai découvert entre autres un dessin de Berthe qui rappelle fortement le portrait de Julie au chat par Renoir, un tableau que j'adore.
    Encore merci pour ce passionnant billet
    Je t'embrasse
    Tilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tilia de ces liens que je vais regarder sans aucun doute

      A bientôt

      Supprimer
  12. Je ne savais pas que Berthe était l'arrière petite-fille de Frago ! Je viens de terminer "Fragonard l'invention du bonheur" et dois reconnaitre qu'on retrouve dans les peintures de Berthe cette touche légère et heureuse qui nous ravit encore chez l'arrière grand-père ! Marmottan, et le salon que tu montres, sont toujours un moment de grâce.

    RépondreSupprimer
  13. J'ajouterai le Musée Marmottan à mes futures pérégrinations parisiennes. J'avoue toutefois que la liste étant tellement longue, il me faudra passer au moins trois ans à Paris!!!

    Merci pour ce billet qui m'incite à approfondir mes connaissances au sujet de Berthe Morisot.

    RépondreSupprimer
  14. C'est vraiment une période que j'affectionne

    RépondreSupprimer
  15. Toujours cet incroyable chatoiement qui fait des oeuvres de Berthe Morizot de véritables pépites de l'Impressinnisme. ces toiles sont presque irisiées, telles celles de la période nacrée de Renoir.
    Très beau billet, merci Alba. (Pour la promenade aussi !)
    Belle semaine,
    Nathanaëlle

    RépondreSupprimer