vendredi 22 juillet 2011

La descente de la croix de Caravaggio est exposée au Museo del Prado. Madrid du 22 juillet au 18 septembre 2011 (...)

Caravaggio. La descente de la croix. 1604. 306x214
Musée du Vatican. le Vatican

(...) prêtée par le Musée du Vatican pour les Journées Mondiales de la Jeunesse qui auront lieu à Madrid en Août prochain avec la présence du Pape Benedicto XVI.

Cette oeuvre sera présentée autour de 18 oeuvres majeures du Museo del Prado, montrant chacune une facette du Christ.

Ce tableau est un des joyaux du Musée du Vatican, il est exposé pour la 1 ère fois en Espagne.

Voua pouvez imaginer où je vais aller passer l´après-midi...

Un peu d´histoire :
Cette peinture fut saisie par l´armée de Napoléon en 1797 avec l´intention de l´intégrer dans le Musée Napoléon (Louvre) à Paris, étant retouné à Rome en 1817, date qu´il entra à la pinacothèque du Vatican.
Source Museo del Prado.

10 commentaires:

  1. quelle chance, un vrai chef d'oeuvre en effet... une leçon de composition et de couleurs, un chromatisme rare et puissant... bonne visite Alba !

    RépondreSupprimer
  2. Quel mouvement ! Bon après-midi donc !

    RépondreSupprimer
  3. On le croirait animé. Magnifique.
    Bon dimanche ALba.

    RépondreSupprimer
  4. Tu as dû en effet passer un excellent moment.
    Cela m'a fait penser à La mort de la vierge que nous avons au Louvre mais celui-ci est beaucoup plus lumineux ,les verts et les rouges sont complètement différents.Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  5. Un tableau magnifiquement composé en arc de cercle et une mise en valeur de la carnation par l'obscurité qui l'entoure et l'intensité des étoffes. Caravage est l'initiateur du système de "clair-obscur" et cette oeuvre doit être son chef-d'oeuvre, non ? Quelle chance, tu as Alba de pouvoir le contempler ! Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  6. Ce n'est pas du tout ma peinture préférée MAIS...il y a une telle douleur sur les visages, il y a un tel mouvement de compassion dans les gestes que ce tableau reste la marque de la détresse humaine, je t'envie de pouvoir l'admirer

    RépondreSupprimer
  7. Et bien oui, chères amies, je dois vous dire que croyant ou non croyant, ce tableau nous bouleverse.

    Qu´une simple peinture puisse ainsi vous émouvoir autant, c´est grandiose, sublime.

    Si vous avez l´occasion, allez le voir.

    Je vous souhaite un bon dimanche.
    Alba

    RépondreSupprimer
  8. J'aime beaucoup ce peintre, et globalement les Italiens de cette époque :)
    s.h.

    RépondreSupprimer
  9. Merci Seb de ta visite.
    Bel été

    RépondreSupprimer
  10. Mon commentaire s'est évaporé ! J e te disais que je voyais en premier la lumière sur le christ, le christ roi ! Magistral !
    Bonne soirée Alba!

    RépondreSupprimer